Les différentes formes d'affacturage

De façon classique, l'affacturage est une technique de financement à court terme qui consiste pour une entreprise à confier la gestion de ses créances clients à une société financière appelée factor. Encore méconnu des dirigeants d'entreprises, il revêt pourtant plusieurs formes et représente désormais un outil idéal pour financer sa trésorerie.

 

Fonctionnement de l'affacturage

En fonction des modalités du contrat d'affacturage, la société financière rachète les factures impayées de l'entreprise et procède au recouvrement des créances clients pour le compte de l'entreprise, moyennant une commission qui est prélevée au moment du rachat des factures et une garantie contre le risque d'impayés. Cette commission qui est composé du coût de gestion du poste client et du coût de financement représente la rémunération du factor. Tandis que le premier coût est proportionnel au montant des factures non encore échues à gérer, le second représente un taux d'intérêt du concours consenti.

Grâce à la technique de l'affacturage, l'entreprise dispose d'une trésorerie qui était alors sous forme de créances non encore échues et optimise les frais de gestion de son poste clients, car toute la gestion est transférée à une tierce entité à laquelle n'est payée qu'une commission en lieu et place de coût de main-d'œuvre et de couts administratifs.

Avec la diversité des besoins des clients et l'évolution des marchés, des variantes de l'offre classique d'affacturage existent de sorte à répondre de façon spécifique aux différentes attentes des entreprises. C'est ainsi qu'on peut dénoter des techniques comme l'affacturage au forfait, l'affacturage import/export, l'affacturage confidentiel, l'affacture géré et l'affacturage non géré, l'affacturage des achats, l'affacturage de la balance et l'affacturage inversé.

Affacturage au forfait

L'affacturage forfaitaire est une variante qui se différencie de l'affacturage classique au niveau de la rémunération de la société d'affacturage, au niveau du coût de gestion du poste clients uniquement. Avec l'affacturage au forfait, la rémunération de la gestion des clients et du recouvrement des créances est fixée selon un montant forfaitaire à payer suivant une périodicité précise, quelque soit le montant des factures non encore échues qui lui sont présentées, durant toute la durée du contrat d'affacturage. L'avantage principal de cette variante, c'est que l'entreprise qui en bénéficie connait en avance le montant du service. Mais en même temps, l'inconvénient majeur est que même si vous ne disposez pas de factures non encore échues à présenter au factor, l'entreprise doit payer le forfait.

Affacturage export et Affacturage import

L'affacturage export est réservé au financement et à la gestion des factures émises sur les clients internationaux. Quant à l'affacturage import, il permet à l'entreprise de dégager un financement pour effectuer ses opérations d'achat à l'étranger et d'importation.

Tandis que l'affacturage export est semblable à l'affacturage classique avec pour seule différence que les clients soient étrangers, pour l'affacturage import c'est un peu plus compliqué. Là, il s'agit de faire financer une livraison de produits pour lesquels vous vous approvisionnez à l'étranger, à un client local. Le factor paye le fournisseur étrange et livre la marchandise au client local et procède à l'encaissement de la créance. Le factor vous verse le montant de votre créance avant ou après le paiement du client en prenant au passage sa commission, en fonction des termes du contrat d'affacturage. Avec l'affacturage export, l'entreprise s'assure à la fois que son client sera toujours approvisionné, que son fournisseur sera toujours réglé à temps et qu'elle bénéficiera toujours de sa marge commerciale. Cette technique peut être utilisée pour fournir des produits importés à un marché local même sans avoir de disponibilités financières.

Affacturage géré et Affacturage non géré

L'affacturage géré se différencie de l'affacturage classique en ce sens que dans ces techniques l'entreprise ne bénéficie pas du financement à court terme de la part du factor. Seule la gestion des créances clients est transmise. L'affacturage géré est utilisé pour les entreprises qui veulent seulement confier la gestion de leurs créances clients à des structures professionnels pour des besoins de performance et d'économies de charges de gestion.

Avec l'affacturage non géré, la gestion et le recouvrement de la créance client est conservée par l'entreprise. Elle ne recherche que le financement de la part du factor. Toutefois, une notification subrogative doit être faite au client pour lui indiqué que cette créance a été cédée à une société d'affacturage. L'affacturage non géré est utile aux entreprises qui veulent conserver une relation directe avec leurs clients mais qui ont besoin de trésorerie à un moment donné.

Affacturage de balance ou Affacturage du solde

Dans l'affacturage de balance, seul le solde du poste clients de l'entreprise est financé par la société d'affacturage. Ici, l'entreprise conserve la gestion de son poste client et le recouvrement de ses créances, seulement les factures ne sont pas financées individuellement comme dans l'affacturage classique.

L'avantage principal ici, c'est que l'entreprise produit une garantie globale et les défaillances de certains clients peuvent être comblées par le paiement des autres, sans qu'on ne soit obligé de jouer la garantie.

Affacturage inversé ou Affacturage fournisseur

L'affacturage inversé, comme son nom l'indique, permet à une entreprise cliente de demander à un factor de payer son fournisseur, dans les délais impartis sur la facture. Après le paiement le factor se retourne contre l'entreprise cliente pour être payée moyennant une commission qui vient grever le coût de la créance initiale.

Encore appelée affacturage des achats ou affacturage fournisseur, cette technique est utile aux entreprises qui peuvent traverser des difficultés de trésorerie mais qui ne peuvent courir le risque d'avoir des impayés avec leur fournisseur de sorte à ne jamais être en pénurie de stock. Ce sont généralement les grandes surfaces commerciales ou des entreprises tributaires d'un fournisseur unique.